Architecture,  Info

LE PROJET PHARE 2020 DE VECTORWORKS FRANCE

SAVE THE DATE ! JEUDI 30 AVRIL à 15H : WEBINAR – Dessiner et présenter avec Vectorworks. 

Inscriptions à venir, suivez-nous sur nos réseaux Facebook et Linkedin, ou abonnez-vous à la newsletter sur notre site web !

Bonjour à tous !

En ce dimanche ensoleillé, nous vous présentons un projet hors du commun réalisé avec Vectorworks en France. Il a notamment été sélectionné comme projet phare français par le magazine d’architecture international Modus, partenaire de Design Express depuis 10 ans.

Pour cette dixième édition, le Marché couvert et espace d’exposition à Schiltigheim  sera mis à l’honneur. Signé par l’agence strasbourgeoise Dominique Coulon & Associés, cet édifice de 2100 m2 a été abouti en octobre 2018, après un chantier colossal d’une durée de trois ans, pour un coût total de plus de 3,5 millions d’euros. Voici plus en détail la description de ce bâtiment de loisirs alsacien tout-en-un.

La réhabilitation de la coopérative des bouchers fait partie d’un processus initié par la municipalité visant à régénérer son tissu urbain. Ce lieu, initialement distillerie, puis coopérative des bouchers, avait été réinvesti par la municipalité pour en faire un  espace d’exposition pour de jeunes artistes ainsi qu’un espace pour des représentations théâtrales. Ne répondant plus aux normes de sécurité, il a été fermé au public pendant une décennie.

Le projet de réhabilitation lourde inscrit le bâtiment dans une double démarche : celle de donner un nouveau souffle à ce lieu emblématique au cœur du centre historique, tout en préservant son intégrité patrimoniale et architecturale. Son programme mixte et son caractère traversant lui donnent le statut d’espace public abritant un marché, des commerçants sédentaires, un espace d’exposition et un atelier de création.

Ce nouveau centre d’art et marché couvert s’inscrit dans un contexte bâti exemplaire constitué de parcelles en lanières et d’exemples remarquables d’architecture vernaculaire. Tout en affirmant sa dimension contemporaine, il vient mettre en valeur les qualités constructives et esthétiques des bâtiments existants sur le site. En cela, il renoue avec un processus caractéristique de la formation de notre patrimoine bâti, celui de la stratification.

Le bar d’été, abrité, est un véritable prolongement extérieur de l’espace d’exposition. Ce dispositif généreux confère un statut institutionnel à cet équipement culturel qui se veut avant tout un lieu de rassemblement et d’échanges pour tous. À l’intérieur, l’architecture et la scénographie se mettent au service de la polyvalence spatiale en proposant un fonctionnement interne performant et une lumière modulable.

Le lieu d’exposition atteint ici son idéal universel : il devient un espace unique à usages multiples. Marché couvert, espace d’exposition, café, lieu de convivialité, billetterie, espace administratif… Un bâtiment multi fonctions destiné au bon vivre et au rassemblement des habitants de la petite ville de Schiltigheim, et qui maintenant attire aussi  les strasbourgeois désirant retrouver un peu de sérénité.

Un mot sur l’auteur du projet

On ne présente plus l’agence Coulon & Associés. Implantée au cœur de Strasbourg, elle est reconnue au niveau national et international. Depuis plus de 25 ans, elle est réputée pour la qualité de ses équipements publics. Elle œuvre sur de nombreux programmes très différents : médiathèque, école de musique, salle de spectacle, groupe scolaire, piscine, équipements sportifs, EHPAD ou logements.

Donnant une grande part à l’intuition, Dominique Coulon accompagné de ses trois associés, dont Steve Lethos Duclos, assurant le suivi du chantier Schiltigheim. Ils cherchent à développer des projets contextuels mêlant contraste et complexité, dont l’enveloppe extérieure donne un aperçu de la richesse intérieure. Qualité spatiale et lumière naturelle sont des fondamentaux pour chaque projet où l’espace est toujours contrôlé par une géométrie précise. L’agence a reçu de nombreux prix et distinctions, entre autres : en 1996, le Prix de la 1ère Œuvre pour le collège Pasteur à Strasbourg, puis plusieurs nominations au palmarès de l’Équerre d’Argent en 1999, 2002 et 2003.

Louise