Auto-formation,  Info

SUITE À NOTRE PREMIER WEBINAR : ON RÉPOND À VOS QUESTIONS

Nous allons répondre ici à de nombreuses questions posées pendant le webinar du 30 avril, à propos de sujets traités dans le Webinar, mais aussi sur les contenus existants ou à venir. 

Avant d’en parler, j’aimerais remercier les presque 200 personnes qui ont suivi le webinar du début jusqu’à la fin. Quand nous nous sommes lancés dans ce blog et ce premier webinar, nous avons voulu répondre en priorité aux contraintes temporelles liées à cette situation de confinement. Nous sommes ainsi conscients que des améliorations sont nécessaires, mais votre accueil a été une très grande récompense : vos remerciements, vos réponses et suggestions à la fin du webinar et dans l’enquête de satisfaction nous confortent et nous encouragent ! 

Vos suggestions pour le futur

La 3D en tête de sujets que vous souhaiteriez voir être abordés : ça nous réjouit ! Dans ce blog, nous avons commencé avec une série d’articles pour apprendre petit à petit (sélectionnez les articles associés au TAG “3D”). Nous allons vous proposer trois (voire quatre) webinars supplémentaires avant le mois d’août. C’est promis, nous consacrerons une initiation à la production des maquettes numériques. Parce que nous nous adressons à une communauté avec des métiers différents, nous aurons certainement une première session générale, puis d’autres ultérieures différenciées : la 3D/BIM en architecture, et celle de Spotlight ou Braceworks. 

Hormis la 3D, nous avons eu beaucoup de suggestions concernant des demandes sur les mises en page, les présentations, les Viewport, les cartouches, les styles de lignes et les types de rendus. Vous souhaitez maîtriser et exploiter au maximum les possibilités que Vectorworks propose pour élaborer vos documents de présentation. Nous vous donnerons des éléments de réponse sur ces questions ici, à travers d’articles, dans notre prochain webinar, dans la progressivité de ce que nous avons vu dans le dernier. Puis, petit à petit, de nouveaux tutos seront disponibles sur notre chaîne Youtube.

Par ailleurs, vous avez été plusieurs à nous poser des questions sur l’existence de tutoriels pour s’initier au BIM, sur les menuiseries ou sur les étages. Avant le confinement, en préparation de BIM World, nous avions prévu une après-midi “Culture BIM” pour aborder des notions BIM en dehors de Vectorworks, et faire le lien avec les outils et procédures impliqués dans un travail BIM avec Vectorworks. Une introduction poussée pour des utilisateurs qui connaissent déjà les bases de Vectorworks. Si l’on appréhende ce qui est derrière de la logique BIM, la pratique avec le logiciel devient plus facile. De nouveaux contenus seront disponibles sous peu à partir de notre site web. Sujet complexe, nous réfléchissons à la meilleure formule pour vous accompagner dans vos premiers pas en BIM, avant que des formations présentielles soient à nouveau disponibles.

Vos questions, nos réponses
– Quand je double clique sur un Viewport, je n’ai pas la fenêtre d’édition. Comment faire ?

Sélectionnez le Viewport et éditez-le par un autre moyen (grâce à un clic droit, sélectionnez “Éditer”, par exemple). La fenêtre apparaît, en bas, dans “Effet du double-clic” sélectionnez “Ouvrir cette boîte de dialogue”. La prochaine fois que vous cliquerez sur un Viewport, ce sera actif.

– Est-ce que l’on peut exporter plusieurs présentations en même temps ?

Oui. Dans un document unique ou dans plusieurs documents. Il s’agit de la commande “Publier” dans le menu “Fichier”. À la fin de la vidéo, j’explique comment faire : allez directement à la position 1h10’. Les détails des réglages sont disponibles dans ce chapitre de l’aide Vectorworks 2020.

– Comment fait-on pour aligner les palettes et les accrocher ?

Quand vous avez une palette flottante, prenez-la par la barre horizontale supérieure (cliquez sans lâcher) et déplacez-là sur l’un des côtés d’une autre palette ou d’un bloc (celui où vous souhaitez l’insérer). Si vous travaillez sur Mac, attendez que le côté devienne bleu et lâchez. Sur une interface PC, vous avez des icônes (sur chaque côté) qui vous permettent d’identifier de quel côté de la palette de destination la palette que vous déplacez va s’accrocher.

– Les calques et les classes sont délicates à gérer en export DWG.

Oui, en effet, et c’est normal, ce sont deux systèmes de classement des objets qu’il faut réduire à un seul système de classement. Pour bien comprendre, gardez à l’esprit que les calques Vectorworks sont des plans physiques où l’on pose des objets dessinés, et que dans un même plan les objets peuvent être dessinés dans des classes Vectorworks différentes (c’est elles qui leur attribuent les propriétés graphiques). Prenons comme exemple un projet de bâtiment en 2D dessiné dans Vectorworks : les plans des étages seront dessinés à l’aplomb dans des calques superposés. Les classes serviront à distinguer les objets dessinés (un exemple très simple : murs, cloisons, cotations, mobilier, menuiseries, etc). Lors de l’export vers DWG, vous perdrez l’organisation par calques Vectorworks, il ne sera plus possible de travailler avec les plans à l’aplomb : un fichier DWG n’a qu’un plan, d’où l’étalement des étages sur ce plan. Dans notre exemple, ce sont les classes qui doivent être exportées comme des calques DWG. On aura l’occasion de revenir dessus plus tard.

– Comment afficher le format de la page dans l’espace de travail ?

Dans le menu “Fichier”, allez dans “Format de page” et cochez “Afficher la zone d’impression”. En fait, vous pouvez imprimer depuis l’espace de travail, mais, sauf test rapide, il est toujours préférable de le faire depuis une planche de présentation. Par contre, avoir le cadre de votre zone d’impression dans l’espace de travail présente deux avantages. Le premier : il vous donne un repère d’échelle. Si vous n’avez pas le cadre, peu importe l’échelle à laquelle est réglé le calque, puisque vous pouvez zoomer et dézoomer sur votre dessin dont les mesures sont en grandeur réelle. Le deuxième : comme je le montre dans la vidéo, si vous gardez votre dessin à l’intérieur de ce cadre (ou avec un débordement minimal), quand vous voulez revenir à une vue générale en sélectionnant “Taille écran”, vous appréhendez l’ensemble du dessin. En fonction des projets, ce choix n’est pas toujours le meilleur, mais c’est en règle générale une bonne approche pour économiser du temps avec la molette de votre souris.

– J’ai un problème d’échelle avec les Viewport car quand je mesure je n’ai pas les bonnes dimensions.

Pour mesurer en grandeur réelle dans un Viewport, il faut l’éditer et mesurer en mode “Annotations” ou “Calque”. Si on mesure le dessin sans éditer le Viewport, la mesure obtenue dans la Planche de Présentation doit être convertie selon l’échelle du Viewport.

– Peut-on créer un modèle personnel et toujours partir de celui-ci pour un nouveau projet ? 

Oui. Effectuez vos réglages et allez dans “Enregistrer comme modèle” dans le menu “Fichier”. Ce chapitre du Manuel utilisateur Vectorworks 2020 vous donne plus de détails.

– Pourquoi les calques de présentations ne sont pas par défaut à 300 dpi ?

Parce que l’affichage à 72 dpi (résolution de l’écran) est un bon compromis entre le temps de calcul de l’image et la finesse d’affichage, dans les cas sans impression papier ou pour des rendus d’images. Lors d’un rendu photoréaliste, le temps de calcul peut être multiplié par 5 (voire plus) selon la résolution choisie.

– Partageriez-vous un fichier vide avec votre organisation de Classes, même si elle n’est pas la meilleure ?

Oui, bien sûr, je peux faire ça. J’aurais juste besoin d’un peu de temps pour faire du nettoyage et vous raconter ma logique dans un petit texte compréhensible. Surveillez les articles de dimanche où l’on vous met à disposition des fichiers !

À bientôt pour un prochain webinar en français.

Maria