Architecture,  Paysage,  Urbanisme

UNE NOUVELLE DIMENSION : LE MODÈLE DE TERRAIN

Le modèle de terrain dans Vectorworks est un outil très puissant pour décrire le site d’un projet paysager, urbain ou d’architecture. Il vous offrira des possibilités exceptionnelles de création. De plus, des fonctionnalités spécifiques vous faciliteront grandement le travail, comme l’extraction de données de cubature, l’import de fichier Shape, points 3D, l’outil route, les murs de soutènement, etc. Outil complexe, nous allons commencer par en aborder les principes fondamentaux. Pour terminer, vous pourrez suivre un petit tutoriel pour vous lancer.

Créer et éditer le modèle de terrain

Le modèle de terrain, qui a une représentation aussi bien en 2D qu’en 3D, peut être construit de différentes manières :

  • Import fichier Shape
  • Import relevé points 3D
  • Import nuage de point
  • A partir d’objets 2D (polyligne, lignes, polygones, points 3D, etc.)
  • A partir d’une limite définie 
  • A partir d’un modèle simple qu’on modifiera grâce aux outils de modelage
  • A partir d’une grille de points

Voici deux vidéos (en anglais) pour vous aider à comprendre comment :

Une fois votre modèle de terrain construit, vous pourrez appliquer dessus divers terrassements, des routes, des murs, des noues, des surfaces pavées, des buttes, des végétaux, des murs de soutènement, etc. Tous ces objets entrent en interaction et modifient le modèle de terrain, ou s’adaptent à ce dernier. Vous pourrez en extraire des données afin de les afficher dans un tableau directement placé dans le dessin.

Visualiser son terrain

Différentes visualisations 2D/3D du modèle vous sont proposées. Observez les pentes selon leurs inclinaisons, choisissez de visualiser les différentes altitudes avec des couleurs plutôt que des nombres, choisissez de faire apparaître les courbes de niveaux sur le modèle 3D ou non. Préférez afficher l’existant et le projeté en même temps, ou encore si vous voulez voir apparaître les volumes de déblais et remblais directement sur le dessin, vous pouvez même appliquer sur le terrain une photo satellite géolocalisée de votre projet ! Les possibilités sont très variées pour toujours vous permettre une meilleure lecture et communication de votre projet.

Dans la palette info objet du modèle de terrain, vous pourrez accéder au mode d’édition de ce dernier. Ici, vous avez la possibilité de modifier la surface du modèle de terrain en 3D ou bien directement les courbes topographiques en 2D grâce à quelques outils spécialisés. Vous pouvez en toute simplicité creuser des noues, ériger des buttes aux dimensions de votre choix, ou bien sculpter le terrain à votre convenance. Si vous préférez éditer les courbes topographiques du modèle, choisissez l’option “éditer les courbes du modèle”, et une nouvelle trousse d’outils dédiés apparaîtra à l’écran. Créez, découpez et ajustez-les selon vos besoins. Vos modifications seront prises en compte à la sortie du mode d’édition. 

Vous pouvez consulter cette vidéo explicative pour aller plus loin dans l’édition d’un modèle de terrain.

Vous avez la possibilité de visualiser les zones d’ombre et de lumière grâce à l’outil “Maquette ombrée”. Sélectionnez votre modèle de terrain et allez dans le menu « Paysage (ou Studio ou Architecture) – Terrain – Maquette ombrée ». Réglez une altitude de 100 m (par exemple) dans la fenêtre et cliquez sur le modèle à l’endroit où vous désirez placer votre source lumineuse. 

Une fois votre modèle de terrain créé, remodelé et peaufiné, vous pourrez facilement en extraire des coupes pour présenter votre projet. Allez dans le menu « Vue – Créer un viewport de coupe ». Cliquez une première fois sur le dessin pour placer le début de la ligne de coupe, puis une deuxième fois pour la terminer. Un troisième clic vous permettra d’orienter le sens de  coupe. Une fenêtre apparaît où vous y réglez les différents paramètres de niveaux de détails, de rendu, d’échelle, et de présentation. Il est préférable de créer les coupes dans des viewports afin de pouvoir les présenter facilement.

Dans Vectorworks, nul besoin d’autres logiciels pour faire des présentations complètes. Ci-dessous un exemple de présentation que vous pouvez obtenir après « un peu » de pratique !

Un Tutoriel rapide (5 minutes) pour créer un modèle de terrain

Ouvrez un nouveau fichier en utilisant le modèle : Jardin.sta

Sélectionnez l’outil « Polyligne » et dessinez 7 polylignes distinctes de 30 m de long en partant du bas de la feuille.

Sélectionnez toutes les polylignes et dans le menu « Paysage (ou Studio, ou Architecture selon votre version) », sélectionnez « Polygone 2D vers données sources 3D ». Une fenêtre apparaît. Définissez l’altitude de départ à 0.5 m, les intervalles à 1 m et choisissez de créer des polygones 3D. Cliquez sur OK.

Dans la nouvelle fenêtre qui apparaît, définissez les valeurs Z (altitude) des lignes que vous avez créé précédemment. Les boutons “Monter” et “Descendre” vous permettent de régler cette valeur. L’incrément sera égal à l’intervalle défini dans la fenêtre précédente. Les polylignes 2D d’origine restent dans votre dessin, vous pouvez les supprimer maintenant.

Sélectionnez vos 7 nouveaux polygones 3D, et allez dans le menu « Paysage (ou Studio – ou Architecture, selon votre version) – Terrain – Modèle de terrain d’après données sources ».

Réglez les pages comme dans les images ci-dessous et cliquez sur OK. Votre modèle de terrain est créé ! 

Amusez-vous maintenant avec et essayez d’y appliquer une texture, quelques végétaux ou bien un terrassement !

TIPS : 

  • L’affichage 3D du terrain sera toujours celui du “projeté”. 
  • Mettez à jour fréquemment votre modèle de terrain pour voir les modifications apparaître. 
  • L’aide en ligne Vectorworks vous aidera à comprendre pleinement les outils de modelage.
  • N’oubliez pas d’activer les alertes de conflits de modelage de terrain. Vous trouverez la case à cocher dans la Palette Info Objet du modèle de terrain.
  • Si un objet ne s’adapte pas automatiquement à la surface du modèle de terrain, sélectionnez-le puis allez dans le menu “Paysage (ou Studio ou Architecture) – Modèle de terrain – Ajuster au terrain”

Colas